html5 templates

Bienvenue au cabinet de Nathalie DESRIMAIS
Ostéopathe D.O.

L'ostéopathie libère les tensions à travers plusieurs approches, qui sont viscérale, structurelle, faciale ou crânienne. Ces techniques sont utilisées selon le motif et le type de patients, ce qui permet de l'adapter aux nourrissons, femmes enceintes, adultes, etc. Que ce soit en urgence pour un " blocage aigu " ou pour un suivi d'une symptomatologie chronique.

Je prends le temps (1H) d'aller chercher la cause tout en soulageant le symptôme. Mes techniques permettent notamment de soulager des douleurs issues de différents étages du dos, des maux de ventre sans cause médicale, ou encore des maux liés au stress par exemple.

L'Ostéopathie en quelques mots

L'ostéopathe est un professionnel de la santé qui diagnostique
et traite de nombreux troubles
de l'état de santé douloureux ou non.
Son art repose sur une connaissance approfondie de la physiologie, de l'anatomie et de la pathologie.
Ses mains sont le prolongement de ses connaissances et l'expression de sa compétence. Elles contribuent à votre équilibre en restaurant la mobilité et l'élasticité de vos tissus par des gestes spécifiques,
Son action préventive et curative soulage de nombreux patients à travers le monde depuis le 19ème siècle. 

Il existe une grande diversité de techniques manuelles toujours adaptées et non traumatisantes. Les mains de l'ostéopathe rétablissent un équilibre corporel par des gestes appropriés. Cette restauration de la mobilité stimule vos mécanismes d'autorégulation afin de vous permettre de retrouver votre équilibre, de favoriser son pouvoir d'auto guérison et de retrouver sa santé.

Le père de l'ostéopathie, Andrew Taylor Still était le premier médecin à comprendre les interrelations entre les systèmes du corps.
En 1874, il rompt avec la médecine traditionnelle de son époque, puise dans la médecine grecque, égyptienne, indienne et se rend compte que l'équilibre de la santé passe par l'équilibre du squelette.
En 1900, un de ses disciples, William G. SUTHERLAND (1872-1954), diplômé de la première école américaine d'Ostéopathie, découvre l'Ostéopathie crânienne.
Andrew Taylor STILL enseigne l'Ostéopathie et crée la première école à Kirksville, petite ville du Missouri, puis John M. LITTLEJOHN, son élève qui a fondé celle de CHICAGO, ouvre en 1918, à Londres, la British School Of Osteopathy.
Ce n'est qu'en 1950 qu'un Ostéopathe français de formation anglaise Paul Gény, fonda la première École Française d'Ostéopathie qui dès sa création connut un succès important. 

Oui, l'ostéopathie est désormais reconnue.
En octobre 2002, à la suite de la loi sur le droit des malades et la qualité du système de santé, l'état reconnaît une existence juridique aux ostéopathes. Les décrets d'application de la loi reconnaissant l'existence de la profession sont votés le 27 mars 2007. 
Cependant la Sécurité sociale ne rembourse pas ces actes mais de nombreuses mutuelles ont compris l'intérêt de proposer une prise en charge financière. 

Un ostéopathe exclusif est un vrai professionnel de la santé qui a suivi un cycle de formation d'un minimum de 4 200 heures, c'est à dire, formé en cinq à six années après le baccalauréat II se consacre exclusivement à la profession d'ostéopathe.
Consulter un ostéopathe exclusif, c'est avoir la garantie d'être pris en charge par un professionnel compétent, dans les meilleures conditions de sécurité.
Sa parfaite connaissance du corps humain et de son fonctionnement lui permet de proposer des soins à l'enfant et l'adulte. Votre ostéopathe s'engage sur les prestations de soins qui vous seront proposées. 

Une prescription médicale n'est pas nécessaire pour prendre rendez-vous chez un ostéopathe. Le patient peut donc s'y rendre de sa propre initiative, même s'il arrive que des patients soient orientés par un professionnel de santé : médecin, sage-femme, kinésithérapeute...

Mobirise est une application hors ligne pour Windows et Mac permettant de créer facilement des sites Web de petite et moyenne taille, des pages de destination, des CV et des portfolios en ligne, des sites promotionnels pour des applications, des événements, des services et des produits.

Lors d'une consultation d'ostéopathie, le praticien, demande les antécédents médicaux du patient puis examine l'intégralité du corps afin d'en identifier les dysfonctionnements et trouver leur source.
Par cet examen, il vérifie ainsi que le patient ne présente pas de contre-indications aux soins ostéopathiques. Celles-ci peuvent être de natures diverses : suspicion de fracture, de hernie discale, de maladie inflammatoire ou encore de métastases osseuses... Dès lors qu'il identifie le signe d'une pathologie sous-jacente potentielle, il oriente son patient vers un médecin pour réaliser un bilan médical.
Une fois la nature du symptôme identifiée, le patient pourra être soigné par l'ostéopathe, y compris de manière complémentaire lors des pathologies sévères telles que les cancers, le praticien adaptant alors son traitement. 

À chaque consultation, l'ostéopathe examine le patient des pieds à la tête. Il repère les dysfonctionnements et les séquelles de traumatismes, récents ou anciens, en analysant les mouvements des articulations et l'élasticité des tissus. Dès lors que la source du symptôme est identifiée, l'ostéopathe travaille sur les structures anatomiques du corps qui lui sont apparues comme responsable du trouble.
A la fin de la consultation, l'ostéopathe réexamine le patient dans son ensemble pour s'assurer que les gestes effectués ont permis de rétablir la mobilité des tissus. Une consultation représentant en elle-même un traitement complet, celle-ci dure entre une demi-heure et une heure.
L'acte ostéopathique étant exclusivement manuel (le diagnostic pouvant toutefois faire appel à des instruments tels que le marteau à réflexe, le stéthoscope, etc.) le praticien se consacre entièrement à son patient 

Le plus souvent un traitement ostéopathique requiert une à deux consultations pour une plainte donnée. Ces actes doivent en principe être espacés d'un minimum de trois semaines pour laisser à l'organisme le temps de prendre en compte les manipulations auxquelles le patient a été soumis lors de la première consultation.
Dans le cas de pathologies chroniques les soins peuvent être, bien sûr, plus nombreux dans la mesure où ils ont pour but d'apporter une meilleure qualité de vie au patient. 

Cela n'est absolument pas obligatoire. D'abord cela dépend du type de traitement ostéopathique proposé. Si ce traitement doit comporter des mobilisations musculo-articulaires des bruits peuvent se produire, qui ne signent aucunement une « remise en place ». Lorsqu'il existe, il s'agit de la mise sous pression d'une bulle gazeuse contenue dans l'articulation. Arrivée à un certain stade de pression ce gaz se dissout dans le liquide articulaire en créant ce bruit caractéristique, après 2-3 heures il est réapparu dans l'articulation sous forme gazeuse et non plus sous forme dissoute et le même phénomène est à nouveau possible et audible.

Non. chaque individu à son propre « naturel», le sujet raide par nature, ne sera jamais d'une grande souplesse, par contre il peut améliorer sa souplesse et ses possibilités physiques, par un suivi ostéopathique et certains exercices qui correspondent exactement à ses besoins.

Adresse

31 Rue Saint Lazare 
75009 PARIS

Contacts

Envoyer un message par le formulaire 


Mob :     +33 6 87 07 40 76 
Fixe :      +33 1 40 82 91 15